Opportunités en vue

 

Quand je vous le dis :
par Martine Montémont

 

 
« Estimé à 40.000€, un des 19 bicornes « castor noir » de Napoléon répertorié de nos jours, parmi les quelques 120 qu’il aura possédé est parti à 350.000 € à Lyon récemment au cours d’une vente aux enchères. Il aura été retrouvé à Waterloo, ce qui n’est pas rien. Récupéré en 1821 par un capitaine des Dragons hollandais. »

 


Il ne reste plus qu’une grosse semaine pour découvrir les tactiques militaires de Napoléon avec l’exposition « Napoléon Stratège » au Musée de l’Armée des Invalides jusqu’au 22 juillet et, le cas échéant, s’en inspirer...

   Accès Visiteurs Identifiés, à la Version Enrichie de l'article NAPOLÉON ET LE GÉNIE MILITAIRE

Parce que maîtriser avec autant de brio les paramètres les plus divers et leurs interactions est un art qui peut s’appliquer aussi bien à la politique, l’économie, la finance, la communication…

C’est-à-dire développer des compétences pour diriger une nation et lui laisser des institutions qui perdurent 2 siècles après comme le Code Napoléon ou même une entreprise du CAC 40. On se dispensera toutefois des 23 ans de guerres de conquêtes !

Contextualisée dans son époque et mettant en valeur sa formation et ses aptitudes, l’exposition se veut accessible au plus grand nombre sans difficultés.

Elle vient après « Napoléon et l’Europe » et « Napoléon à Sainte Hélène. La conquête de la mémoire »

Ensuite, et à partir du 5 octobre et jusqu’au 20 janvier 2019, le musée abordera le sujet de la chute des quatre grands Empires russe, ottoman, austro-hongrois et allemand avec l’exposition « À l’Est, la guerre sans fin, 1918-1923 ». Le 11 novembre 1918, c’était la paix en Europe, ce qui revient à dire, comme toujours, que c’était la guerre ailleurs…

Vous devez vous identifier pour pouvoir vous placer gratuitement ici :  M'identifier