Opportunités en vue

 

Quand je vous le dis :
par Martine Montémont

 

 
« L’hiver, ma saison préférée à Québec. Grand froid, montagnes de neige, hôtel de glace et fêtes de l’hiver. Reconstituée sur la Promenade Wellington à Montréal qui se transforme en camp de bûcherons, la Cabane Panache et Bois Rond pour la 8e année consécutive du 22 au 25 mars. On retiendra aussi, et en version plus urbaine, Montréal en Lumière du 22 février au 10 mars. »

 


À l’heure où l’on est montré du doigt dès qu’on avale un bonbon, on succombe avec délectation au charme du sirop d’érable québécois et des cabanes à sucre...

Ou quand les grands arbres rouges caractéristiques de l’été indien et emblème de la belle Province libèrent leur or blond le long de leurs cicatrices.

De constructions rustiques pour conserver le jus d’érable et permettre sa transformation en sirop dans les meilleures conditions, les fameuses cabanes à sucreLien actif dans la version « Pour 1 Point » de l'article. M'inscrire. Connection...  sont passées à produits touristiques. Et d’abord pour s’initier et avant même le départ, on se plonge dans « Le Grand Livre de l’érable » de Philippe Mollé (ed.Trécarré) à la librairie du QuébecLien actif dans la version « Pour 1 Point » de l'article. M'inscrire. Connection....

Sur place, on découvre les centres d’interprétation et l’étonnant savoir faire des peuples autochtonesLien actif dans la version « Pour 1 Point » de l'article. M'inscrire. Connection... à la Maison AmérindienneLien actif dans la version « Pour 1 Point » de l'article. M'inscrire. Connection... en Montérégie, le musée de l’Érable à l’Érablière du lac BeauportLien actif dans la version « Pour 1 Point » de l'article. M'inscrire. Connection... et on se lance dans d’interminables balades en forêt en immersions totale (penser à chausser les bottes SorelLien actif dans la version « Pour 1 Point » de l'article. M'inscrire. Connection... largement éprouvées par les Québécois qui ne jurent que par elles.)

Réconfort dans les cabanes à sucre et leur « gastronomie » roborative et nécessairement hautement calorique. Avec les fèves au lard (ce sont des haricots et leur consommation est sujette à des plaisanteries bien locales), la soupe aux pois, le pâté à la viande de la Cabane à PierreLien actif dans la version « Pour 1 Point » de l'article. M'inscrire. Connection... en Chaudière-Appalaches sur fond de chansonniers musiciens, à la Sucrerie de la MontagneLien actif dans la version « Pour 1 Point » de l'article. M'inscrire. Connection... en Montérégie, reconnue « site du patrimoine québécois » en plein cœur d’une forêt d’érables centenaires.

Évidemment, ces produits érableLien actif dans la version « Pour 1 Point » de l'article. M'inscrire. Connection... inspirent les jeunes chefs locauxLien actif dans la version « Pour 1 Point » de l'article. M'inscrire. Connection... qui les transforment et les utilisent dans des préparations plus élaborées. Comme Martin Picard, restaurateur à Montréal et à la cabane à sucre Au Pied de CochonLien actif dans la version « Pour 1 Point » de l'article. M'inscrire. Connection... dans les Laurentides. 

On peut aussi rapporter des alcools fins (mettez les bouteilles dans les bottes pour les protéger en soute. C’est souverain pour éviter la casse et les fourches caudines de la sécurité en cabine) vinaigres et vinaigrettes, moutardes que l’on trouve dans les érablières, ou encore chez Délices Érable & CieLien actif dans la version « Pour 1 Point » de l'article. M'inscrire. Connection... notamment au célèbre marché Jean-Talon dans le quartier de la Petite Italie à Montréal ou le marché du Vieux-Port de Québec.

Bienvenue dans notre PointsSystème à Points pour en voir + et publier.  M'inscrire M'inscrire  Connection Me connecter
Pour 1 Point, lire cet article avec ses liens, géolocaliser, voir les vidéos et vous placer en commentaire...