Opportunités en vue

 

Quand je vous le dis :
par Martine Montémont

 

 
« Et on prend rendez-vous pour Les Rencontres du Livre, de la Truffe et du Vin du 2 au 4 février à Grignan-les Adhémar toujours dans la Drôme. »

 


Depuis que la ville de Valence dans la Drôme a décidé de mettre en valeur son indéniable patrimoine gastronomique, notamment au travers de l’association Valence en Gastronomie qui multiplie les initiatives, c’est un régal, au sens propre, de s’y rendre pour découvrir des produits exceptionnels...

Dans la droite ligne de cette politique fructueuse et réjouissante un Week-end autour de la TruffeLien actif dans la version « Pour 1 Point » de l'article. M'inscrire. Connection... est organisé sur le champ de Mars sous chapiteau les 27 et 28 janvierAvec naturellement des animations de toutes sortes et la ville italienne d’Asti, jumelle de Valence qui produit elle aussi des truffes, en invitée d’honneur.

L’occasion parfaite pour apprendre à choisir et utiliser des truffes en cuisine en explorant l’exposition « Truffes, une planète à découvrir » et faire connaissance avec les différentes espèces. La truffe noire dite du Périgord (présente en Drôme), la truffe blanche (le produit le plus cher du monde, récolté en Italie), la brumale, la truffe de BourgogneLien actif dans la version « Pour 1 Point » de l'article. M'inscrire. Connection... (la plus largement récoltée et consommée en Europe et dont la production renaît de ses cendres), la truffe d’été…

Il y est question de truffe accessible à tous. Évidemment à 1200€ le kilo minimum (et souvent beaucoup plus cher !), on n’en achète pas tous les jours. Mais comme le disait avec aplomb et non sans raison un trufficulteur de SarlatLien actif dans la version « Pour 1 Point » de l'article. M'inscrire. Connection... « Il vaut mieux éviter un PV pour excès de vitesse en ralentissant un peu et se payer des truffes avec les sous ! » Pas faux !

N’empêche, 80% des truffes noires françaises sont produites dans le sud-est de la France dont la Drôme avec des zones de production précises. Le Tricastin, Grignan et l’Enclave des Papes est la première zone trufficole avec  12 tonnes/an, la Drôme des Collines représente tout de même 6 tonnes/an  et le Val de Drôme 1 tonne/an.

Une exposition tentera d’expliquer le mystère de cet étrange champignon qui se nourrit des racines de l’arbre (souvent un chêne) qu’il colonise et avec lequel il procède à un échange de bons procédés en lui fournissant de l’eau et des sels minéraux.

Pendant tout le week-end se tiendra un marché des trufficulteurs drômois avec vente de truffes. C’est ainsi que l’on verra qu’il s’agit d’un exercice très réglementé. Les truffes présentées à la vente doivent être entières, avoir l'odeur, la saveur et la couleur caractéristiques de l'espèce, être propres, brossées, sans trace de terre, avoir une maturité suffisante, être dépourvues de traces de produits de traitement, être de qualité saine et marchande, fermes au toucher, exemptes de parasites, d'humidité ou de pourriture et avoir une masse supérieure à 5 grammes.

Un marché des produits du terroir accompagnera le sujet avec des viticulteurs comme le Caveau la Suzienne (Suze-la-Rousse, Drôme), le Domaine Grangeneuve (Roussas, Drôme), le Domaine Jaboulet (La Roche-de-Glun, Drôme), le Domaine Maillefaud (Barsac, Drôme), le Domaine de Montine (Grignan, Drôme), Grignan-les-Adhémar (Grignan, Drôme), la Clairette de Die Jaillance (Drôme). Et aussi d’autres producteurs locaux renommés comme les  chocolats Valrhôna, les ravioles, les nougats…   

Et sur des zones installées, des démonstrations de chiens truffiers. Sûrement les plus doués.

Bienvenue dans notre nouvel écosystème 2018 :  M'inscrire M'inscrire PointsPoints  Connection Me connecter
Pour 1 Point, lire cet article avec ses liens, géolocaliser, voir les vidéos et vous placer en commentaire...