Opportunités en vue

 

Quand je vous le dis :
par Martine Montémont

 

 
« En accord avec les changements climatiques, il est une théorie qui prévoit que la fonte des glaces au Pôle Nord pourrait faire reculer le courant atlantique nord, le Gulf Stream et ses branches et refroidir considérablement nos terres et rivages. Les températures de Québec à la pointe de la Bretagne et à Bordeaux en somme. Tout est évoqué dans le film américain « Le Jour d’Après » et ça fait froid dans le dos. »

 


Réchauffement climatique oblige, la notion de grand froid est dans tous les tuyaux et comme les massifs montagneux de l’Hexagone sont couverts de neige et que, en fin d’année 2017, l’Amérique du Nord a été prise dans les glaces, on a de quoi creuser le sujet...

L’exposition « Froid » à la Cité des Sciences et de l’Industrie jusqu’au 26 août 2018 apporte beaucoup de réponses à pas mal de questions. Ainsi, il y a certes le froid climatique qui nous visite chaque hiver et stationne même aux pôles et dans les régions qui les entourent mais il y a aussi le froid fabriqué.

Les réfrigérateurs dont on ne saurait plus se passer, la cryothérapie qui soigne les maladies de peau, renforce le système immunitaire des grands sportifs et inspira le film « Hibernatus » avec Louis de Funès.

Mais aussi la neige de culture qui nous permet de skier quand les précipitations font la gueule. À condition bien sûr qu’il fasse assez froid pour que les flocons se forment.

Pour se mettre dans l’ambiance, on commence la visite en suivant une allée sensorielle et débouche sur trois parties thématiques. Corps humain et organismes vivants, vie quotidienne et applications industrielles, science et recherche. De quoi se passionner et donner envie de passer une nuit dans un hôtel de glace. Il y en a de plus en plus.

Bienvenue dans notre nouvel écosystème 2018 :  M'inscrire M'inscrire PointsPoints  Connection Connexion (+3Pts/J)
Pour 1 Point, lire cet article avec ses liens, géolocaliser, voir les vidéos et vous placer en commentaire...