Voir la vidéo sur youtube.com

 Contribuez à la vie de Grenoble sur FrenchTourisme. Passez gratuitement vos annonces ici...

Quand je vous le dis :
par Martine Montémont

 

 « L’Isère, c’est Grenoble et ses montagnes, mais aussi Berlioz, Stendhal, la Grande Chartreuse, le Vercors et l’Alpe d’Huez. Et la Révolution Française au Domaine de Vizille qui célèbre l’année Lesdiguières avec l’exposition « La Splendeur des Lesdiguières. Le Domaine de Vizille au XVIIe siècle » jusqu’au 12 mars 2018. »

 


De toutes les noix, celle de Grenoble offre la particularité d’être classée en AOP...

Les noyeraies sont caractéristiques des paysages de la basse vallée de l’Isère autour de Vinay et Saint-Marcellin et on peut en découvrir toutes les ressources au Grand Séchoir-Maison du Pays de la noix à Vinay.

Jusqu’au 31 décembre 2018, l’exposition « Paysages de la vallée aux 600.000 noyers » raconte la noix de Grenoble et ses milliers de noyers plantés selon une trame rigoureuse et ponctués de nombreux séchoirs à noix. Elle se présente comme une sorte de cabinet de curiosités original au cœur du plus grand verger de noyers d’Europe.

Pour un mois encore, jusqu’au 12 novembre et pour profiter des arbres dorés par l’automne, on poussera jusqu’à Saint Antoine d’Abbaye pour découvrir l’exposition « De soie et de papier, cerfs-volants d’Asie ». À l’extrémité du « grand fil enchanté » de Mary Poppins, les modèles de cerfs-volants les plus inouïs s’envolent depuis 2500 ans en Chine.

D’abord en peau, puis en soie et en papier depuis le 1er siècle. C’est Marco Polo qui les a ramenés en Europe. Les modèles traditionnels d’Asie présentés dans la salle voûtée des Grandes Écuries sont issus de la collection Zéphyr. Probablement la plus complète d’Europe. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir