Voir la vidéo sur youtube.com

Quand je vous le dis :
par Martine Montémont

 

 « Une occasion en or pour découvrir le département de la Mayenne qui affiche 400.000 ans d’histoire au compteur et d’explorer ce château fort de l’époque carolingienne le mieux conservé d’Europe qui a vécu la Guerre de Cent Ans. Acheté par Mazarin au 17e siècle, il est transformé en prison pour femmes. Et à l’époque, il ne fallait pas faire grand-chose pour se retrouver sous les verrous.. »

 


C’est une sorte d’inventaire à la Prévert qui attend les curieux qui vont prendre le temps de pousser jusqu’au Musée Château de Mayenne pour découvrir une exposition de quelques 350 objets totalement insolites serrés d’habitude dans le noir des réserves parmi les 30.883 qu’elles contiennent...

Et pourtant « Curiosités d’Ici et d’Ailleurs. Une histoire de collections » qui dure jusqu’au 19 novembre est un petit bijou dont il faut profiter.

Le château a eu chaud. Après avoir connu des destinées variées, il a été découvert dans les années 90 que le vénérable avait plus de 1000 ans et qu’il datait de l’époque carolingienne. C’est au cours de ces fouilles que l’on y trouve la plus grande collection de pions et pièces de jeux jamais découverte en France.

Pour élaborer l’exposition, il a fallu se livrer à une véritable chasse au trésor parmi les différents inventaires établis depuis 1905 et tous hasardeux. Grâce à ce travail de bénédictin, certains objets, très fragilisés ont pu être restaurés.

En vrac et un peu au hasard des conservations menées, on pourra admirer une peau de python du Gabon de 3,50m de long, un coffre sculpté du 16e siècle, des monnaies d’or du XIVe siècle, des cartes à jouer peintes à la main du XIXe siècle, des peintures chinoises sur papier de moelle (une sorte de papier de riz qui est extrait de la moelle des arbres),  des livre d’heures, une chouette naturalisée, présentée à l’envers, des dents de mégalodon, mais, semble-t-il, pas de raton laveur !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir