Voir la vidéo sur youtube.com

Quand je vous le dis :
par Martine Montémont

 

 « On ne vous emmène pas à la corrida, mais observer les taureaux dans les manades et assister, si on le souhaite, à une Course Camarguaise dans les arènes qui oppose six à sept taureaux (les cocardiers) à une vingtaine de razeteurs qui doivent récupérer en 15 minutes les cocardes que portent les taureaux. Pas de mise à mort, mais il arrive que les taureaux fassent de grosses colères. Il y en a pendant tout le mois d’avril et de mai.  »

 


Il y a quantité de façon de célébrer Pâques en dehors de la tradition religieuse. Ces 3 jours fériés et les vacances qui s’y rattachent sont caractérisés par le premier vrai grand rush vers le Midi...

Pour faire original et en même temps traditionnel, on tentera les Pâques à la Camarguaise les 15, 16 et 17 avril aux Saintes-Maries-de-la-Mer. Les « mots-clés » comme on dit aujourd’hui, qui sont autant de « marqueurs » (comme on dit aussi) de la tradition de cette île au soleil qui se love entre les bras du Rhône sont fort nombreux. Taureaux noirs et chevaux blancs, rizières, marais salants, flamants roses, guitares et culture gitane en disent long sur la richesse exceptionnelle d’un territoire à portée de main. Et c’est unique en France !

Le week-end de Pâques, chevaux et taureaux investissent les rues du village, ce sont les gardians à cheval qui encadrent le troupeau pour le conduire de la manade aux arènes. Pour les observer de plus près et dans leur milieu naturel, on se rendra dans une des nombreuses manades qui accueillent les visiteurs certains jours de l’année et de la semaine.

A la Manade des Baumelles, à la Manade Clauzel, à la Manade Cavallini, au Domaine le Sauvage et au Domaine Paul Ricard de Méjanes avec des accueils en soirée pendant la saison d’été. Le petit train est, lui, ouvert à partir de mars. Pour découvrir la vie des gardians sous un angle plus festif, le spectacle « La Camargue aux arènes » a lieu le 1er mai.

Les amateurs de nature sauvage feront une incursion au Parc Ornithologique de Pont de Gau pour se régaler du spectacle des oiseaux. Serge, pilote professionnel qui connaît la Camargue comme sa poche embarque sur son Zodiac une douzaine de passagers pour une balade commentée de 2h ½ sur le petit Rhône jusqu’à la mer. À la découverte silencieuse de cette terre de 4 millions d’années et dont le point culminant ne dépasse pas 10m.

Commentaires  

# Où loger ?Daniel Koroloff 10-04-2017 10:06
Dormir en famille au Sunêlia Le Clos du Rhône**** - www.camping-leclos.fr - camping avec accès direct à la plage qui dispose de cottages, lodges et emplacements. Son espace aquatique et ses aires de jeux font le bonheur des petits et des grands.
Répondre | Signaler à l’administrateur