Opportunités en vue


 

Quand je vous le dis :
par Martine Montémont

 

 
« Avant, après ou pendant, on fête novembre, décembre et les Lumières au restaurant gastronomique installé à bord du bus à impériale Le WagonBar en admirant la ville pendant une croisière routière de 3 heures. »

 


Comment faire mieux chaque année ? Il semblerait pourtant bien que le cru 2019 de la Fête des Lumières y soit une fois de plus parvenu avec des prouesses technologiques phénoménales et discrètes qui rendent le spectacle d’une pureté absolue...

Visiteurs Inscrits, ici la version Rich-Media de l'article LYON, L’ENCHANTERESSE

C’est le cas pour Daydreams à Saint Paul avec une vue dégagée sur un spectacle libéré des installations. Le retour de la place des Terreaux dans le jeu avec la découverte des coulisses du spectacle des Allumeurs d’images qui jouent aux allumeurs de réverbère et qui débouchent sur Théâtr’eaux dans la cour de l’hôtel de Ville. Toute la colline de Fourvière s’illumine avec de doux géants qui cueillent les nuages pour arroser une petite fleur au pied du Palais de Justice.

Du jeudi 5 au dimanche 8 décembre, ce sont 65 propositions artistiques sur 37 sites qui vont illuminer un périmètre semblable à celui de 2018. Une dizaine de nouveaux artistes venus de 7 pays du monde sont invités à procéder à l’enchantement.

On retiendra Coda le ballet lumineux des robots qui investissent le Grand Hôtel Dieu, la Prairie Éphémère de la place Bellecour co-produite par un parapentiste professionnel qui parvient toujours à faire voler ses Luminéoles même sous la pluie. Le retour des lumignons place de la République et surtout, surtout les flots de la Saône qui vont se transformer en Rivière de lumière avec 20.000 petites embarcations entre les passerelles Saint-Vincent et Saint-Georges le 8 décembre à la tombée de la nuit et obligeront artistes et techniciens à l’exploit.

Il s’agira d’une sorte d’arbre à vœux puisque les spectateurs seront invités à déposer les leurs pour que la rivière les emporte. Dans la tradition originelle des processions qui avaient lieu sur la Saône et la Fête des Merveilles qui date du Moyen-Âge. Des colosses qui soutiendront les ponts seront installés et donc à découvrir dès la semaine précédant la fête.

Pin It

Veuillez vous identifier pour présenter ici votre publicité gratuite :  M'identifier