Opportunités en vue


 

Quand je vous le dis :
par Martine Montémont

 

 
« Depuis cet été le Musée de l’Huile d’Olive a ouvert ses portes au Domaine de la Royère à Oppède en Vaucluse avec des outils, des objets chinés et tout ce qui concerne la précieuse huile riche en omégas 3-6-9. Un trésor que les pédiatres recommandent d’introduire dans l’alimentation des bébés dès l’âge de 4 mois ! »

 


Pour s’inviter dans une coupelle à nos apéros en été, il faut bien que les olives tombent de leur arbre un jour ou l’autre. C’est à l’automne qu’elles se transforment en fruits charnus et en huile dorée...

Visiteurs Inscrits, ici la version Rich-Media de l'article OLIVES ET OLIVIERS

Jusqu’à plus ample informé le biotope de l’olivier, depuis plus de 6000 ans, c’est le bassin méditerranéen. Même si des bricolages variés vont bien tenter d’en faire pousser en Écosse ou en Pologne, voire en Chine, surtout en Chine. On plaisante à peine…

Si les huiles grecques et italiennes (enfin les bonnes !) sont renommées, celles qui sont récoltées dans les Alpes de Haute Provence et particulièrement dans la vallée des Mées où poussent plus de 200.000 oliviers ont un tempérament particulier.

Issue de la variété Aglandau avec ses arômes d’artichaut, de pomme et d’herbe coupée, elles sont à découvrir et à déguster en suivant le parcours du Chemin de l’Olivier sur 4 km et sur le sentier des Oliviers d’Estoublon jusqu’au Conservatoire de l’Oliveraie et le Jardin des Papillons.

Une jolie balade d’automne dorée qui musarde entre les moulins que l’on peut visiter et en profiter pour s’approvisionner. Celui d’Henri Paschetta à Peyruis, celui de Fortuné Arizzi, le Vieux Moulin à Estoublon et beaucoup d’autres qui proposent aussi des huiles essentielles et des produits cosmétiques. C’est aussi dans cette jolie région que s’épanouit le restaurant étoilé La Bonne Étape.

Pin It

Veuillez vous identifier pour présenter ici votre publicité gratuite :  M'identifier