Opportunités en vue


 

Quand je vous le dis :
par Martine Montémont

 

 
« La Lorraine se bat pour prendre sa place touristique et développe avec détermination Amnéville La Cité des Loisirs le 1er site de loisirs du Grand Est pour tenter de capturer les touristes de l’Europe du nord qui ont l’habitude de traverser la région pour rejoindre les rives ensoleillées et encombrées de la Méditerranée. »

 


Au château de Lunéville après les grands spectacles de l’été, on se tourne vers les collections permanentes et les parcours de visites qui s’y rattachent...

Accès Visiteurs Inscrits à la Version Rich-Media de l'article (+1Point de visibilité).

Depuis la mi-juillet et jusqu’au 31 décembre, l’acte II des « Belles Heures du Château de Lunéville » conduit le visiteur dans le thème de « Lunéville, un palais aux champs ». Le goût pour la nature qui date du Moyen-Âge ne s’est pas tari avec Elisabeth-Charlotte d’Orléans épouse du duc Léopold qui ordonne un potager au pied du château dès le début du XVIIe siècle. Stanislas Leszczynski renchérira avec la construction de maisonnettes les « Chartreuses » avec verger et potager le long du canal.

Comme Voltaire, il croit à l’art de « cultiver son jardin » en ce sens que, dans les pas de La Bruyère dans ses Caractères, il pense que « la cour ne rend pas content, elle empêche qu’on le soit ailleurs ». Toujours très actuel au passage.

La proximité avec Versailles trouve son illustration dans la présence du dernier exemplaire original des 1200 cache-pots commandés en 1785 à la faïencerie de Saint-Clément par Marie-Antoinette et prêtée à Lunéville par le musée de Sèvres.

Pin It

Vous devez vous identifier pour présenter ici votre publicité gratuite :  M'identifier