Opportunités en vue

 

Quand je vous le dis :
par Martine Montémont

 

 
« L’Anjou, territoire du végétal est renommé en Europe pour la variété et la qualité de ses productions horticoles. L’installation de Végépolys référence mondiale sur l’innovation végétale est tout sauf un hasard. »

 


La douceur angevine est propice à l’épanouissement des plantes, forêts et jardins...

Accès Visiteurs Inscrits à la Version Rich-Media de l'article (+1Point de visibilité).

Depuis le Roi René, amoureux des plantes au XVe siècle, l’Anjou n’a cessé de cultiver cette spécificité au point qu’il existe une centaine de parcs et jardins ouverts au public.

Parmi les plus étonnants, on retiendra bien sûr Terra Botanica, premier parc à thème européen dédié au végétal qui met en scène sur 18 ha la flore des 6 continents avec plus de 50.000 végétaux et plus de 5000 espèces avec cette année autour de milliers de nouvelles fleurs, un mammouth végétalisé de 4 mètres de haut et le Petit Train du Végétal.

Le Parc Oriental de Maulévrier est le plus grand jardin japonais d’Europe depuis la fin du 19e siècle. Il propose des promenades musicales et poétiques de nuit jusqu’au mois de septembre.

À Chemillé en Anjou, ce sont quelques 600 espèces de plantes aux propriétés étonnantes qui poussent à Camifolia dans cette région capitale de production de plantes médicinales et aromatiques. Un Marché aux plantes est organisé le 1er mai chaque année.

On retiendra aussi les Chemins de la Rose à Doué-la-Fontaine qui présente 10.000 rosiers dans une roseraie conservatoire de 4 ha, les Jardins du Puygirault à Saumur qui développent la chronologie du rapport de l’homme au végétal et le Potager Colbert recréé à partir des plans de l’ancien potager de 1816. Il est cultivé en bio sur 8000 m2.

Vous devez vous identifier pour présenter ici votre publicité gratuite :  M'identifier