Opportunités en vue

 

Quand je vous le dis :
par Martine Montémont

 

 
« Il ne s’agit pas d’une mise en lumière, mais d’un spectacle son et lumière, la 16e édition de « Les Misérables » interprété par des comédiens bénévoles tous les vendredis et samedis soir au château de la Cassine dans les Ardennes du 20 juillet au 17 août. La tribune mobile de 1650 sièges est un concept unique en Europe. »

 


On ne va pas vous faire faire le tour de toutes les villes qui mettent en lumière leurs monuments pour attirer le chaland. C’est-à-dire le touriste qui dort, mange, visite et fait ses emplettes... 

Accès Visiteurs Inscrits à la Version Rich-Media de l'article (+1Point de visibilité).

Mais il faut bien admettre que les projections de lumière sur un patrimoine exceptionnel comme il en existe aux 4 coins de la France sont une ressource touristique non négligeable.

D’autant que les architectes lumières, à l’exemple de Gilbert Coudène, de « l’école de Lyon », toujours magistrale en décembre à l’occasion de la Fête des Lumières, se perfectionnent d’années en années.

Il est au Puy-en-Velay pour la 3e saison de Puy de Lumières depuis le 3 mai et tous les soirs à partir du 1er juillet jusqu’au 29 septembre pour mettre en scène la mise en lumière de la capitale des chemins de Saint-Jacques de Compostelle, y sublimer la cathédrale inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco et réveiller son volcan à la nuit tombée.

C’est lui aussi qui a imaginé Couleurs d’Amour du 6 juillet au 7 septembre à Bourg en Bresse le nouveau spectacle qui puise son inspiration dans cet amour éternel qui a uni par-delà la mort à travers Brou, Marguerite d’Autriche et Philibert le Beau.

Chartres en Lumières, dont c’est la 16e édition jusqu’au 12 octobre est le plus grand parcours lumineux au monde. On fête aussi le 40e anniversaire de l’inscription de la cathédrale qui domine les champs de la Beauce au patrimoine de l’Unesco avec notamment  « Chartres, d’hier à demain », le nouveau spectacle du portail royal. 

En matière de cathédrale, il y a aussi « Régalia », le nouveau spectacle de la cathédrale de Reims jusqu’au 22 septembre. Réalisé par Moment Factory, qui a notamment su magnifier la basilique de Montréal et la Sagrada Familia de Barcelone. Il raconte les couronnements des rois de France.

Et puisqu’il est question de rois, les Lumières sur le Bourbonnais à partir du 22 juin mettent en valeur en illuminant « la Mal Coiffée », donjon du château des Ducs de Bourbon, l’histoire de ces souverains venus du cœur de la France.

Vous devez vous identifier pour présenter ici votre publicité gratuite :  M'identifier