Opportunités en vue

 

Quand je vous le dis :
par Martine Montémont

 

 
« À voir, le film « Ailo, une Odyssée en Laponie » , l’histoire charmante d’un jeune renne à travers la Laponie finlandaise. Sa sortie en salles est prévue le 13 mars. Expérimenter aussi, les bonheurs du soleil de minuit (personnellement, je ne m’en lasse pas !!!) avec le  Festival du soleil de minuit, Sodankylä en Laponie du 12 au 16 juin prochains. Et séjourner, pourquoi pa,s au lodge Naali, tenu par un couple de Parisiens et dans les environs duquel le film « Ailo » a été tourné. »

 


Si l’on a le moindre doute sur la qualité de la gastronomie scandinave, il suffit de regarder le palmarès des Bocuse d’Or en cette édition 2019 et son podium intégralement squatté par les pays nordiques. Avec le Danemark en or, la Suède en argent et la Norvège en bronze...

Accès Visiteurs Inscrits (+1Point de visibilité), à la Version Rich-Media de l'article.

Fort de cette notoriété méritée, les pays scandinaves s’attachent à nous séduire avec leur mode de vie et leur façon de se nourrir qui est radicalement opposée à la consommation des aliments hautement transformés que l’on trouve dans nos assiettes.

Avec un bémol toutefois, il serait bien étonnant que l’industrie agro-alimentaire n’ait pas investi ces contrées et surtout les villes et que l’on y consomme des céréales OGM archi sucrées et autres produits mauvais pour la santé.

L’initiative qui fait parler, c’est « Le Pays à croquer » qui se déroule en Suède, là où 95% de la surface est inhabitée mais facilement accessible à tous. Sept tables en bois faites main sont réparties dans tout le pays et il s’agit de préparer soi-même ces plats en pleine nature avec le matériel adéquat et à base de produits frais glanés dans la forêt et dans les eaux suédoises. Le menu, élaboré par des chefs suédois étoilés fait 9 plats. 

En Finlande, on s’initie au « nordique chic » pour tenter d’éprouver le même bonheur que ce peuple donné comme un des plus heureux du monde. On exploite l’art du sauna et des bains dans l’eau glacée. Là aussi on déguste des baies et des champignons. Les 24 heures d’ensoleillement de la saison estivale favorisent la super croissance des plantes, qui sont protégées des parasites par les grands froids de l’hiver.

Un art de vivre qui prend appui sur une philosophie propre aux Finlandais et qui s’appelle le « sisu », une forme de persévérance et de force d’âme.

Vous devez vous identifier pour pouvoir vous présenter gratuitement ici :  M'identifier