Opportunités en vue


 

Quand je vous le dis :
par Martine Montémont

 

 
« L’occasion d’évoquer une cabale contre Colbert qui a eu le temps de préparer le « Code Noir » en 1685 juste avant sa mort. Laquelle cabale propose de déboulonner les très nombreuses statues à l’effigie du personnage. Pourquoi pas si l’on fait aussi disparaître toutes celles des « grands » hommes – y compris en Afrique et ailleurs – qui ont accompli des choses qu’ils n’auraient peut-être pas dû faire. Mais toutes. Absolument toutes ! »

 


Le très éminent Ministre du Roi Soleil est fêté toute l’année par le département des Hauts-de-Seine, la ville de Sceaux et surtout le Domaine dont Jean-Baptiste Colbert a fait l’acquisition en 1670...

Accès Visiteurs Inscrits (+1Pt de visibilité), à la Version Enrichie de l'article.

Pour célébrer l’anniversaire des 400 ans de sa naissance, l’année Colbert déroulera des manifestations d’hommage jusqu’en décembre 2019. Avec notamment jusqu’au 21 avril aux Écuries du Domaine départemental de Sceaux, une exposition « Who is who chez les Colbert ? » de la collection d’estampes de Joseph de Colbert un des héritiers de la dynastie, ce clan Colbert qui a donné de nombreux ministres et commis de l’état à la France et dont Jean-Baptiste n’était que le plus éminent.

L’occasion de découvrir l’estampe, art très apprécié à l’époque pour diffuser des portraits. Dont celui de Robert Nanteuil qui a obtenu le rare privilège de graver celui du roi d’après nature. Ou encore « La Sainte Face » de Claude Mellan qu’il a composée d’un seul trait au burin.

En dehors des conférences, concerts et spectacles prévus pour s’étirer tout au long de l’année, une grande exposition se tiendra à la fin dans l’année dans le château rénové après un an de travaux.

Pin It

Vous devez vous identifier pour présenter ici votre publicité gratuite :  M'identifier