Opportunités en vue


 

Quand je vous le dis :
par Martine Montémont

 

 
« Février, mars, c’est la saison des carnavals qui ont pour mission de faire passer les habitants des contrées qui les organisent de l’hiver au printemps. D’ores et déjà, on retient le Carnaval de Fort de France en Martinique du 3 au 6 mars, celui de Guadeloupe qui se tient tous les dimanches jusqu’au 6 mars. Celui de Nice du 16 février au 2 mars qui célèbre le Roi du Cinéma et la fête du Mimosa du 20 au 27 février à Mandelieu qui refleurit dans le massif du Tanneron après de violents incendies. »

 


Parce que le tourisme devient de plus en plus la ressource numéro 1 de bien des pays, on fouille dans le passé et dans les coutumes ancestrales pour mettre en avant les événements qui attirent le monde sur place et font travailler hébergeurs et commerçants...

Accès Visiteurs Inscrits (+1Pt de visibilité), à la Version Enrichie de l'article.

S’ils ont une connotation religieuse en rapport avec le Carême et le Mardi Gras, ils sont aussi l’héritage des fêtes de l’hiver et s’inspirent de la tradition des Saturnales ou célèbrent encore le culte de Dyonisos ou de Bacchus, ce qui annonce bien la couleur.

L’Unesco y met aussi son grain de sel en classant certains d’entre eux au patrimoine immatériel de l’Unesco pour beaucoup inspirés de fêtes andines préhispaniques ou d’origine afro-américaine.

Il y en a un seul en France, c’est celui de Granville. Deux ont lieu en Belgique, un en Autriche, mais aussi en Bolivie, en Colombie, au Venezuela et au Brésil. Assurément rare.

Vous devez vous identifier pour présenter ici votre publicité gratuite :  M'identifier