Quand je vous le dis :
par Martine Montémont

 

 
« Le Setsubun est un des meilleurs prétextes pour visiter Kyoto, qui n’a été détrônée par Tokyo qu’au 19e siècle alors qu’elle était capitale impériale depuis sa fondation en 796. Elle est inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco. »

 


Direction Kyoto pour découvrir le Setsubun le 3 février...

Il s’agit d’une fête ancestraleLien actif dans la version « Pour 1 Point » de l'article. M'inscrire. Connection... qui est chargée de célébrer le retour du printemps et qui est considérée un peu comme le début de la nouvelle année au pays du Soleil Levant.

Quelque chose entre le Nouvel An occidental et le Carnaval en somme. Avec le même genre d’animations, processions, feux de joie, rituels, plats traditionnels. Ce qui laisse à penser que, quelque soient les cultures, les préoccupations sont souvent semblables.

On chasse les « Oni », les mauvais esprits et on s’en protège en accrochant une branche de houx à la porte de sa maison pour leur crever les yeux et une tête de sardine pour les incommoder avec l’odeur. C’est le jour aussi où l’on procède au lancer des haricots de soja grillés et on en mange autant que son âge pour avoir la santé toute l’année.

On ne peut guère s’empêcher de penser à nos lentilles porte-bonheur, la couronne de houx de Noël et les harengs du Carnaval de Dunkerque.

On déguste des Maki et des Sushi Maki que l’on appelle Eho Maki, censés orienter ceux qui les consomment dans la bonne direction.

Au sanctuaire de Yasaka Jinja, les geishas organisent la plus grande célébration de la ville. On y brûle des amulettes et on procède à de grands rituels purificateurs.

Bienvenue dans notre nouvel écosystème 2018 :  M'inscrire M'inscrire PointsPoints  Connection Me connecter
Pour 1 Point, lire cet article avec ses liens, géolocaliser, voir les vidéos et vous placer en commentaire...